Najat Belkacem : "On ne peut pas construire une maison stable si les fondations sont pourries"

Publié le par Désirs d'avenir 83

Najat Belkacem, proche de Ségolène Royal, était interviewée ce matin sur LCI. Comme on lui demandait si le courant Espoir de gauche, rassemblant ses anciens proches, n'échappait pas à Mme Royal, elle a répondu : "Ségolène Royal n'aspire pas à être chef de courant (...) son destin est ailleurs".



Egalement interrogée sur le livre "Hold-uPS, arnaques et trahisons" et les demandes de Mme Royal de sanctions contre les auteurs de fraudes si celle-ci étaient avérées, Mme Belkacem a jugé "très important que l'on ne sorte pas de cette aventure avec ces révélations sans avoir, à un moment donné, cherché l'absolution d'une certaine façon". "Et pour trouver cette absolution, il faut dire la vérité et que certains soient désignés (...) il y a eu des erreurs", a-t-elle poursuivi, estimant qu'après on pourra passer "à autre chose". "On ne peut pas construire une maison stable si les fondations sont pourries", a -t-elle insisté.

 S'agissant de la radiation de quelque 48.000 adhérents du PS non à jour de leur cotisation depuis deux ans, Mme Belkacem a estimé que c'était "déjà pas mal" et "plus sain d'avoir des fichiers à jour". Pour autant, a-t-elle ajouté "il ne faut pas non plus les faire fuir en les rayant trop vite".

(source AFP)

Publié dans Ils la soutiennent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article